Stargate Resurrection est en hiatus, mais revient le 15 mai ! N'oubliez pas de venir vous faire recenser !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 70 ce n'est pas 71 (Stardust Kennedy)

Aller en bas 
AuteurMessage
Kristeva Nikonovitch
Technicien
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 15/11/2010

MessageSujet: 70 ce n'est pas 71 (Stardust Kennedy)   Mer 24 Nov - 19:33

Il était encore très tôt dans la matinée, pour preuve la rosée perlait encore sur les cockpits des appareils entreposés sur la piste 14L/32R d'un centre de recherche installé a 160 kilomètres de Las Vegas dans le Montana, plus connu sous le nom de Zone 51. Le ciel était d'un bleu aveuglant et enivrant, aucun nuage n'osait s'aventurer dans l'immensité azurée, une légère brise transportait des effluves d'hydrocarbures et de goudron vers les narines de Kristeva, une flagrance que l'ingénieur russe préférait largement aux senteurs que l'on peut trouver chez les parfumeurs de luxe.

Kristeva jubilait de plaisir elle essayait de ne pas le montrer au reste du staff technique, mais le sourire folâtre qu'elle avait aux lèvres la trahissait. Ce bonheur était tout d'abord dû à sa présence sur le tarmac de la Zone 51, cela faisait trop longtemps qu'elle n'avait pas eu le ciel au-dessus de la tête, trop longtemps que la seule lumière qui éclairait son visage naturellement pale provenait des tubes néons maladifs de la base du Cheyenne Mountain. L'autre cause de cette hilarité était qu'aujourd'hui était le grand jour, le jour du test en condition réelle du prototype du nouveau modèle de moteur stratosphérique pour F-302. Il ne s'agissait que d'une ébauche, mais pour pouvoir le peaufiner, un essai en condition réelle s'avérait indispensable, Kristeva avait donc insisté avec toute la véhémence qu'on lui connait pour obtenir ce vol.

Cela faisait près d'une demi-heure que le test avait commencé, une paire de jumelle au cou, son ordinateur portable dans le creux du bras gauche, des protections anti bruit aux oreilles et sa tenue de technicienne supportant les insignes du SGC floquée de son nom, Kristeva observait l'évolution de l'oiseau de métal dans la stratosphère. Au fil des minutes qui s'écoulaient, le visage de la jeune slave devint de plus en plus crispé, la période critique celle ou l'on devait tester la capacité d'accélération brutale arriva. Les yeux fixés sur son ordinateur, Kris observait le ballet harmonieux des courbes et des graphes représentant le comportement du moteur. Un cadran sur son écran indiquait le pourcentage de puissance utilisé. Lors du briefing elle avait expliqué au responsable des pilotes que la limite était fixée a soixante-dix pourcent de la puissance maximale et pourtant le cadran commença à indiquer des valeurs de plus en plus proche de ce nombre.

50%,55%,60%,65%,69%,70%,71% ce palier marqua la fin de l’opération car l’avion du atterrir a cause d’un disfonctionnement du moteur.

Comme on pouvait s'y attendre Kristeva rentra dans une folie furieuse, le pilote qui avait cassé son précieux moteur avait intérêt à avoir souscrit une bonne police d'assurance vie, car il venait de commettre un péché mortel aux yeux de la technicienne. Elle se dirigea comme une flèche en direction du F-302 qui venait d'achever ses manœuvres d'atterrissage, proférant un débit d’insultes russes d'une voix haute que même le réacteur de l'appareil ne pouvait masquer. Le pilote n'avait même pas eu le temps d'ôter son casque que la russe l'inonda d'insulte dans sa langue natale avant de l'apostrophe dans la langue de Shakespeare avec un accent à couper au couteau :

« кретин (cretin)!!! неправомочный (incapable)!!!! Qu’est-ce qui ne va pas chez vous, qu’est-ce que vous ne comprenez pas dans la phrase « ne pas dépasser le seuil de 70% » ? Ce n’est pas top gun ici, vous vous rendez compte qu’a cause de votre bêtise, on a perdu trois mois de travail.»

Elle finit sa phrase en poussant un grognement digne d’un félin affamé prêt à charger sur sa proie, entre temps les autres membres de l’équipe technique l’avaient rattrapée, pourtant aucun d’eux n’osa s’interposer entre l’ingénieur et le pilote.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stardust Kennedy
Lieutenant
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 03/10/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: 70 ce n'est pas 71 (Stardust Kennedy)   Dim 30 Jan - 10:57

    Stardust jubilait. Elle venait de finir sa check list sur le tarmac de la Zone 51. Elle avait obtenu l’autorisation de voler. Certes, il fallait bien l’avouer, si elle y était autorisé, c’était bien parce que ce nouveau modèle de F-302 faisait son premier vol d’essai, qu’il était encore assez incertain et qu’il ne devait pas être laissé entre les mains d’amateur. Et les mécanos avaient insisté, elle ne devait pas voler trop haut, le test était pour l’instant en basse atmosphère, et elle devait y aller doucement. Donc, Stardust n’aurait pas à pousser. Et puis, les postulants ne devaient pas être légions, et Stardust avait participé au projet, et avant son ‘accident’ aurait du faire tous les vols d’essai en tant que pilote chevronnée, habituée à s’éjecter en cas d’urgence…
    Et la journée était juste parfaite pour voler. Le ciel était parfaitement dégagé, l’air sec, et Stardust se sentait incroyablement vivante. Bientôt, elle pourrait véritablement voler à nouveau, même si elle savait qu’elle allait être mise au placard. Ses états de service n’avaient jamais joué en sa faveur, mais elle avait toujours été la meilleure, et on lui avait passé bien des choses tant qu’elle tenait son poste avec son sérieux habituel. Mais elle avait été mutée au SGC. Et dorénavant, elle devrait chapeauter des bleus, et leur apprendre à voler. Préparer la prochaine génération en somme. Pourtant, elle n’avait pas tant d’années de pilotage derrière elle. Mais bon, elle faisait contre mauvaise fortune bon cœur, et ce temps de ‘repos’ lui permettrait de passer réellement la porte, plus uniquement pour aller voler. Découvrir de nouvelle planètes, ça avait un petit coté sympathique qui lui suffirait quelques temps.
    Stardust avait décollé, le vol se passait à merveille et l’appareil, aussi réactif que dans ses souvenirs, aussi à l’écoute de ses ordres que d’habitude. Il réagissait à chacun de ses mouvement, comme s’il anticipait même sur ses gestes. Réactif. Oui, c’était exactement ça. Le moteur réagissait bien plus rapidement, accélération, décélérations, tout était parfait, et même, la vitesse coulait d’elle-même. Stardust décida de pousser un peu plus le moteur, on lui avait demandé de monter jusqu’à 70%. La vitesse la surprit elle-même, elle ne sentit qu’à peine les à-coups de la poussée d’accélération. Le tableau de bord monta jusqu’à 60% subitement, bien plus qu’elle ne l’avait pensé, et quand le compteur indiqua 65%, le vaisseau commença a devenir plus instable, tremblait, et Stardust sentait les commandes réagir bien moins vite. Le cockpit tout entier se mit à vibrer en quelques centièmes de secondes, et le temps que Stardust lâche l’accélération,

    - Qu’est-ce qui ne va pas chez vous, qu’est-ce que vous ne comprenez pas dans la phrase « ne pas dépasser le seuil de 70% » ? Ce n’est pas top gun ici, vous vous rendez compte qu’a cause de votre bêtise, on a perdu trois mois de travail.

    Stardust fronça les sourcils et lança un regard noir a la technicienne. Non, mais elle se sentait bien ?! Elle avait ramené son engin en un seul morceau, pour les autres soucis, si elle hurlait comme ca, pour sur, Stardust ne cracherait rien avant d'avoir fait son rapport et le debrieffing ! Elle commença a élever la voix lorsqu'elle sentit que la russe sortait de ses gonds

    - Oh, doucement hein, j’avais pas atteint 65% qu’il déconnait déjà le moteur ! Pour 1%, c’est pas ça qui l’a achevé !

    Stardust resta figée, sentant monter une envie de balancer son casque dans la figure de la russe en train de lui hurler dessus. On pouvait lui faire tous les reproches, mais rien quand a son pilotage et la manière dont elle gérait son vol.

    - Top Gun… Bordel, mais y a que les techniciens pour m’emmerder comme ça ! S’il n’est pas capable de monter jusqu’à 80% correctement, mes pilotes se feront tuer au premier assaut ! Alors désolée, mais ton moteur, pour l’instant, j’en ai rien à foutre ! Merde quoi, 1% ! Comment vous avez calculé la marge d’erreur d’ailleurs, pour que ça plante à 1%, c’est bien que quelque chose cloche !


    Respirer profondément. Elle ne devait pas chopper un blâme pour son retour aux commandes. Alors, elle fit la seule chose qui pouvait calmer un technicien hors de lui : parler du comportement du matériel. Elle se calma, et essaya, d'une voix plus neutre de passer outre.

    - C’pas trop mal comme moteur, les accélérations sont meilleures et moins sensibles, y a moins d’à-coup. Oh, et les décélérations décrochent moins l’estomac, vous avez changé les propulseur inertiels et tout le bordel ?

    Stardust espérait qu’en commençant par elle pour son rapport, en lui parlant de l’appareil, elle se calmerait un peu…


HJ : Vraiment désolée du retard, ça n'arrivera plus >_<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristeva Nikonovitch
Technicien
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: 70 ce n'est pas 71 (Stardust Kennedy)   Dim 30 Jan - 15:21

Ce qui stoppa le flux de jurons de la jeune russe fut la découverte du sexe du pilote, il s'agissait d'une femme. Avant de quitter la Russie pour venir aux Etats-Unis elle avait croisé très peu de pilote de chasse féminin et encore moins de pilote d'essai femme, l'aviation militaire russe restait un domaine un peu machiste et pour qu'on confie un appareil de plusieurs millions de dollars à une femme dans son pays, il fallait que celle-ci le mérite dix fois plus qu'un homme. Cela ne semblait plus être le cas aux Etats-Unis, Kristeva scruta de bas en haut la pilote, cette femme à qui on avait confié son précieux moteur devait avoir mérité sa place et pourtant elle n'avait pas put respecter une simple consigne ne pas dépasser la limite des soixante-dix pourcent et pour couronner le tout il semblerait que la pilote soit une inconsciente, car elle venait de critiquer ouvertement le travail de Kris.

- Oh, doucement hein, je n'avais pas atteint 65% qu'il déconnait déjà le moteur ! Pour 1%, ce n’est pas ça qui l'a achevé !

C'était comme déclencher le détonateur d'une bombe a neutron, Kristeva ne supportait pas les mauvaises critiques sur son travail et en particulier venant d'un yankee, que voulez-vous la guerre froide a beau être fini, il reste toujours une petite rivalité russo-américaine qui tarde à s'estomper. Son teint d'habitude pale vira au rouge sanguin, son regard se remplit de rage et ce ne sont pas les compliments sur l'amélioration apportée par le staff technique qui réussirent à la calmer.

« C'est bien parce que nous tentons de changer tout le bordel que vos ingénieurs ont conçu que nous procédons à tâtons et qu'il faut respecter les consignes.»

En disant cela elle s'était rapprochée de l'américaine, un peu trop près, toujours en jetant son regard de jade et de glace de celui de la pilote elle ajouta.

« Et pour ce qui est de la marge d'erreur, je n'ai ni l'envie et ni la patience d'expliquer cela à une inculte telle que vous, c'est du travail de précision une notion que vous aurez surement du mal à assimiler vu votre manière de piloter et dire qu'avec votre incompétence vous me l'avez détruit. »

Kristeva avait fortement appuyé son index sur le front de la jeune femme qui était en face d'elle, décidément elle n'avait pas apprécié les remarques de la pilote sur le comportement du moteur, bien sûr que un pourcent c'est juste comme marge, mais voilà on parle d'une technologie alienne adaptée à des appareils terrestres, pas d'un vulgaire aéronef.

Kristeva laissa sur place l'aviatrice et se dirigea vert l'appareil, elle en voulait à l'américaine, mais une donnée avait attiré son attention.

« Vous dites que le moteur avait déjà des problèmes à soixante-cinq pourcent ? Expliquez-moi, mademoiselle...... c'est quoi votre nom déjà. »

Le ton s'était un peu calmé, pour combien de temps ? Les deux femmes avaient l'air d'avoir un fort tempérament toutes les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stardust Kennedy
Lieutenant
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 03/10/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: 70 ce n'est pas 71 (Stardust Kennedy)   Lun 14 Fév - 13:20


    « Putain, j’aurais mieux fait de me la boucler… ». C’était exactement ce que se disait Stardust à voir l’expression sur le visage de la technicienne. Elle était mal. Très mal. Elle rougissait à vue d’œil, et vu son regard de haine pure, ce n’était pas parce qu’elle était gênée. Sa tentative de la calmer se soldait par un échec total. Peut-être cela l’avait plus irrité encore ? Stardust se dit qu’elle allait s’en prendre plein la gueule. Tant que ça n’aboutissait pas à un blâme qui l’empêcherait de voler… Elle pourrait en prendre plein la figure, peu importait.

    « C'est bien parce que nous tentons de changer tout le bordel que vos ingénieurs ont conçu que nous procédons à tâtons et qu'il faut respecter les consignes.»

    Ne rien dire, ne pas faire de remarque, se taire et prendre son air contrit... Non, laisse tomber l'air contrit, ça n'arrange rien et ça te fait chier, parce que tu le pense pas. Faut laisser passer la tempête, lorsque la russe se calmerait un peu, peut-être pourrait-elle en placer une !
    La russe qui s'était considérablement approché jusqu'à se retrouver à quelques centimètres de la pilote venait d'appuyer son index sur son front. Stardust ne broncha pas, mais les coutumes en Russie était décidément très énervantes !

    « Et pour ce qui est de la marge d'erreur, je n'ai ni l'envie et ni la patience d'expliquer cela à une inculte telle que vous, c'est du travail de précision une notion que vous aurez surement du mal à assimiler vu votre manière de piloter et dire qu'avec votre incompétence vous me l'avez détruit. »

    Et vas-y... Traite moi d'abrutie incompétente... Stardust ne supportait pas qu'on critique son travail, lorsqu'elle prenait des risques, ils étaient toujours réfléchis lors des vols d'essai, c'était bien pour cela qu'on lui proposait sans arrêt de faire ces vols d'essais... Non ? En combat, c'était totalement différent. Mais lorsqu'il n'y avait pas d'enjeu immédiat, elle ne mettait en danger ni son appareil, ni les autres, ni elle même...
    La technicienne la laissa subitement, comme si elle n'avait plus rien à voir avec la pilote pour se diriger vers l'appareil. Toutefois, visiblement, elle n'en avait pas fini...

    « Vous dites que le moteur avait déjà des problèmes à soixante-cinq pour cent ? Expliquez-moi, mademoiselle...... c'est quoi votre nom déjà. »

    Avait-elle attiré son attention ? Ou tout au moins, l'avait-elle intéressé et calmé ? Stardust l'espérait bien...

    - Oui, les commandes répondaient plus difficilement, le cockpit s’est mis à vibrer, comme si le moteur forçait et avait des à-coups. J’ai accéléré pour essayer de dérouiller, j’ai pensé que le palier était instable, ou je ne sais quoi, et c’est là que le moteur a lâché, et que j'ai du me poser, avant d'être bonne pour l'eject automatique

    Stardust était inquiète. Si le moteur avait des problèmes à 65%, il ne serait pas exploitable. Tout du moins, pas avant des mois, peut-être plus... Le gain par rapport aux modèles conventionnels était négligeable s'il n'était exploité qu'à à peine plus de la moitié de sa puissance. Il avait fallu du temps pour concevoir ce moteur, et même si la situation était calme, il fallait bien avouer que la flotte aurait bien besoin d’une force de frappe rapide, efficace, prête à anéantir toute menace au plus vite.
    Enfin, ça, c’est ce qu’elle aurait voulu que les têtes pensantes se disent. Parce qu’elle avait envie de faire joujou avec de plus gros engins, toujours plus léger, toujours plus rapides. Et puis, elle adorait faire ces vols d’essai. Le coté technique et scientifique lui importait peu. Mais elle aimait voler, se retrouver dans une situation qui pouvait être délicate ou dangereuse, avec de vrais objectifs, même s’ils étaient scientifiques. Elle voulait voler. Et former les bleus n’était plus aussi drôle quand elle devait brider sa vitesse pour les débutants. Certes, Stardust savait que les pilotes humains étaient capables de bien plus que ne pouvaient leur donner leurs appareils actuels. Si jamais ils devaient faire face à une flotte organisée, scénario difficilement imaginable au jour d'aujourd'hui, il leur fallait mieux que ce qu'ils possédaient déjà.

    Finalement Stardust finit par esquisser un sourire. La russe était étrange, désagréable, mordante, mais les deux femmes se ressemblaient. Dans ce milieu presque exclusivement masculin, elles s’imposaient visiblement par leur grande gueule et leurs compétences.

    - Stardust. Mon indicatif de vol, c’est Stardust.


    Le reste on s'en fout. C'était bien ce qu'elle pensait. Son nom importait peu, seul son indicatif était important à ses yeux, son nom témoignait de la vie qu'elle avait mené avant l'armée, un bagage dont elle aurait préféré se débarrasser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristeva Nikonovitch
Technicien
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: 70 ce n'est pas 71 (Stardust Kennedy)   Mer 9 Mar - 7:46

En guise de réponse, Kris se contenta d'émettre un grognement et de se diriger vers l'appareil, quelque chose dans le témoignage de Stardust l'inquiétait, jamais le chasseur n'aurait dû réagir de la sorte. L'ingénieur ne voulait pas admettre qu'elle aurait pu commettre une erreur, aussi elle préféra vérifier de visu l'état de l'ingénierie de l'avion.

« Kristeva Nikonovitch, ingénieur. »

Dit-elle en ouvrant la carlingue de l'avion d'un geste brutal, ce qui l'intéressait c'était le bloc turbine-réacteur, l'objet de ses longues heures d'études et de travail. Ce qu'elle découvrit ne semblait pas être à son gout, à en juger par le très haut débit d'insultes russes qui s'échappait de sa bouche. De mémoire d'homme et surement d'alien, on avait rarement assisté à un tel spectacle, l'épiderme pale de la russe vira au rouge vif, même ses collègues qui étaient habitués à ses crises de colère commençaient à s'inquiéter.

« Qui a fait ca, qui a mis ca dans mon avion. »

Elle avait dit cela en exposant une pièce quelle venait d'arracher sans précaution de l'appareil, engendrant par la même occasion une belle gerbe d'étincelle du au choc électrique. La pièce en question était cylindrique et devait mesurer environ vingt centimètres de long, une chose était certaine cependant ce n'était pas l'équipe de Kristeva qui l'avait implanté dans l'appareil. La russe furieuse envoya violement la pièce contre l'asphalte, mais cela ne suffisait pas la calmer, il fallait trouver le responsable. Parmi les péchés capitaux de la bible technique de Kris, en plus de critiquer son travail, il y avait foutre son nez sans permission dedans et le trafiquer sans sa permission, un véritable appel au meurtre.

La jeune technicienne perchée sur son avion, tel un aigle sur la cime d'un arbre, cherchait un des ingénieurs de la base, son regard recroisa celui de la pilote. Kristeva se rendait compte qu'elle l'avait à tort accusé. D'un bond agile elle descendit de son perchoir et alla humblement présenter ses excuses, du moins ce qui ressemblait à une excuse.

« Apparemment c'est cette pièce qui a faussé le calibrage du moteur stratosphérique, d'où cette sensation de monté en puissance par à-coup. »

Traduction : je m'excuse de vous avoir accusé sans preuve, mais la technicienne était un peu trop fière pour le dire ainsi, que voulez-vous, avec Kristeva c'est simple elle veut toujours avoir le dernier et d'ailleurs elle le prouva la seconde d'après.

« Cependant, il suffisait juste de réduire le régime en dessous des soixante-cinq pourcent, cela aurait évité que la moitié du réacteur ne fonde, madame-je-fonce-pour -arranger-les-choses. »

Le dernier mot, elle veut toujours avoir le dernier mot ne l'oubliez pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 70 ce n'est pas 71 (Stardust Kennedy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
70 ce n'est pas 71 (Stardust Kennedy)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ted kennedy on obama's camp!!!
» U.S. Senator Ted Kennedy dies at 77
» Stardust, le mystère de l'étoile.
» Leon S. Kennedy
» La légende des Kennedy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LE MONDE :: Zone 51-
Sauter vers: