Stargate Resurrection est en hiatus, mais revient le 15 mai ! N'oubliez pas de venir vous faire recenser !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ils sont où les petits hommes verts ? [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sean O'Hara
Sous-Lieutenant
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 08/11/2010

MessageSujet: Ils sont où les petits hommes verts ? [Libre]   Mer 10 Nov - 12:09

Sean avait reçu deux jours plus tôt son ordre de convocation, lui indiquant qu'il était attendu deux jours plus tard au SGC. Enfin sa nouvelle affectation? Ou peut être une remontrance pour avoir massacré son troisième punching-ball la semaine passée? Comment pouvait-il savoir qu'il était de côté non pas pour s'entraîner tranquille mais juste pour le tenir à l'écart des poings des militaires, en vue de le réparer... et Sean l'avait achevé dès le premier coup de poing. Bref, le jour dit, il avait donné les instructions à sa voisine, charmante demoiselle au demeurant, pour qu'elle nourrisse ses chats, lui avait donné l'autorisation de piocher dans sa DVDthèque et dans sa CDthèque, mais avait emporté avec lui ses albums préférés (Police, U2, Scorpion, AC/DC, Linkin Park pour ne citer qu'eux) placés dans une petite boîte de plastique pour ne pas les abîmer. Après avoir plaqué une grosse bise sur la joue droite de sa voisine, il avait sauté dans sa Chevrolet Camaro noire, petit cadeau de ses parents, un peu triste de voir leur fiston s'envoler outre atlantique, et qui avait du leur couter une petite fortune.

Une fois arrivé devant la base, un planton en faction lui avait demandé sa carte, et avait marqué une pause en lisant le grade du jeune homme.

"Comment un sous-lieut' pouvait se payer une voiture comme ça avec sa solde?" avait exprimé son visage, et Sean, ravit de cette expression, était allé garer son petit bijou avec un sourire.

Son sac sur le dos il avait présenté son ordre de convocation à un autre planton avant de franchir une porte menant à un ascenseur. Un autre troufion dans l'ascenseur lui avait demandé où il devait se rendre, après le salut règlementaire dû au grade de sous lieutenant, auquel Sean avait répondu avec toute la rigueur dont il était capable, autant impressionner dès le premier contact. Le jeune sous officier, qui ne savait pas du tout où se rendre, lui tendit la convocation, geste presque machinal maintenant, et le soldat en avait déduit que cela devait être le niveau 27.

*Fichtre, ça doit être facile de se perdre dans ce bordel, j'ai plutôt intérêt à tout mémoriser dès le début...* avait-il pensé.

la porte s'était ouverte et le troufion, qui devait aller prendre quelque chose à ce niveau, le guida jusqu'à une salle toute en longueur, en son centre une table, toute en longueur elle aussi, occupait une grande partie de la pièce. Sur sa gauche, un escalier en colimaçon descendait il ne savait où, le troufion lui le savait puisqu'il l'emprunta après avoir dit à Sean qu'il ferait peut être mieux de s'asseoir dans un des fauteuils, qui semblaient confortables d'ailleurs. Devant lui, sur un écran, défilaient des photos, des symboles et des diagrammes, une télécommande sur la table lui avait laissé penser qu'il pouvait contrôler le défilement des images à l'écran, et cette intuition s'était avérée vraie puisque depuis maintenant une heure et demie, il étudiait consciencieusement les symboles, apparemment relevés sur un bas relief d'une planète nommé P4X 267. Une des diapos montrait le texte qui servait de base à la traduction, une autre dévoilait la traduction au stade où elle en était, une autre montrait de quoi il était question d'après des textes déjà traduits ou des légendes entendues sur les planètes visitées, quand au diagramme, Sean n'avait absolument aucune idée de quoi il pouvait bien s'agir, et d'ailleurs l'esthétique douteuse de la chose ne le poussait pas vraiment à chercher plus en avant sa signification.

Plus pour s'occuper qu'autre chose, il avait dès le début sorti un calepin et un crayon de son sac et avait entrepris de prendre quelques notes, non seulement ça l'occupait mais ça pouvait lui permettre d'avoir une approche du travail demandé aux "grosses têtes" comme il appelait les scientifiques. L'auteur du diaporama s'était servi de plusieurs langues mortes pour traduire le présent texte, et les connaissances de Sean en la matière se limitaient à de très lointains souvenirs de Latin.Et quelle ne fut pas sa surprise d'en découvrir dans le bas relief.

- Nom de dieu !! Les romains voyageaient à ce point là ? Attends... non c'est pas eux...

La première porte avait été retrouvée en Égypte, la deuxième en Antarctique, les romains étaient certes allés jusqu'en Egypte mais jamais jusqu'en Antarctique, d'après les données qu'il avait eue en cours, la porte au pays des pharaons était enterrée depuis longtemps à l'arrivée des romains. Dans ce cas, comment du latin pouvait-il être présent sur un bas relief extra-terrestre ? A moins qu'il ne faille prendre le problème dans un autre sens, à savoir, comment le latin pouvait bien se trouver sur deux planètes différentes... la solution s'imposait d'elle même : la porte des étoiles. Toutes les langues terrestres auraient-elles pour base des langages extraterrestres?

Le jeune homme éprouva soudain le besoin de s'asseoir. Il se laissa tomber sur un fauteuil et entrepris de le faire pivoter. Alors qu'il entamait son premier tour de fauteuil, il surprit un regard. Il stoppa net, mais même ainsi, l'autre personne se trouvait être dans son dos...

- Depuis combien de temps êtes vous-là? Demanda Sean qui commençait à se sentir un peu con...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles Andalius
Linguiste
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 11/11/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: Ils sont où les petits hommes verts ? [Libre]   Sam 13 Nov - 18:42

Enfin ! Enfin ce long mois de travail rigoureux allez porter ses fruits. Charles était enfin sortie de ce long processus qu'était les cours et la lectures des nombreux rapports des précédentes missions SG. Un mois pour apprendre sur le tas et à la vas vite plusieurs années d'exploration intergalactique, si peu de temps pour un si grand nombres d'information. Après avoir digéré le coups de la surprise à grand renfort de cognac soit dit en passant, le professeur s'était directement penché sur le tas de dossier, apprenant de son mieux ce que les équipes SG avez put rapporter de leurs différents voyages. Il était prêt et c'est pourquoi on lui avait assigné une mission. Cette mission n'était pas vraiment différente de tout les travaux qu'il avait put effectuer en son temps, on lui demandait de traduire un langage extraterrestre certes mais la méthode restait la même. Comparer, séparer, déchiffrer et comprendre, les quatre mots maître de cette profession. Heureusement au bout de se travail de longue haleine il pourrait enfin traverser la Porte, en tout les cas c'est ce que l'on lui avait dit.

La lettre lui était parvenue le matin même, transporté par un soldat qui vint le réveiller dans ses quartiers il eu le plaisir d'être "prié" de concocter un petit topo scientifique pour "le personnel chargé de votre sécurité" comme le disait si bien ladite lettre. Si gentiment demandé par l'administration Charles fut contraint de se mettre au pas comme tout le monde sur cette base, le pouvoir ici était détenue par les grattes papiers. Il passa donc la plus grande partie de sa mâtiné à préparer, pour le gros bras qu'on allait lui mettre sur le dos, un résumé condensé et abordable des savoir que l'on avait glané dans l'espace. Surement la direction imaginait qu'en préparant lui-même se petit pense-bête il se ferait plus rapidement à cette "protection" mais bon au vue de ce qu'il avait lui même apprit récemment la protection militaire était assurément conseillé, histoire de réduire les dangers de cet aventure galactique.

La mâtiné c'était achevé ainsi et après un bref détours au mess le nouveau scientifique de la base s'engagea dans les entrailles du SGC avec en tête l'idée d'installer le mémo pour son "protecteur" en salle de Brieffing. L'ordinateur était en place, les diapos défilaient sur l’écran et les minutes devenait des heures pendant l'attente du nouveau. La patience n'étant pas la vertu la plus significative de sa personnalité, surtout pour un cas pareille, le Professeur fit passer le temps en se promenant dans le labyrinthe de la base souterraine, d’abord oppressé par cette montagne au dessus de leurs tête il avait finalement réussit à s’acclimater au dédale de tunnels. Le points le plus négatif de cette installation était le manque de lumière naturel, quelques bonne vielles fenêtres pouvait finir par vous paraître essentiel après un séjour dans ce troue. Ayant fait le tour du niveau 27 Charles revint à son point de départ, pour découvrir avec un sourire un soldat notant sur un petit calepin d'obscures pensés.

Le militaire exposa à voix hautes quelques une de ses pensés, les plus foudroyantes certainement. Jeune homme à la carrure du métier il était coiffé à la manière rasé toute militaire, il regardait le diapo portant la télécommande dans la main libre. il s’assit alors brusquement, éprouvant la solidité des confortables siège de cuir. Était-il possible que ses supérieurs l'ai envoyé ici sans rien savoir du projet en cours ? Quelles bandes de barbares ces pontes de l'armé. Le siège tourna et les regards des deux hommes se croisèrent avant de se séparer comme le jeune homme se retrouvait face à la longue table. Faisant le tour de la table pour s’asseoir face au jeune soldat Charles lui répondit tranquillement.

- Je vient d'arriver, ne vous inquiétait pas. Je suis le professeur Andalius, appelez moi Charles.

Il se pencha au dessus de la table en tendant la main vers l'autre homme, puis s'installa confortablement après la réponse du soldat. Indiquant le diapo de la tête il reprit la parole.

- Mon petit topo vous a été utile ?

S'il espérait certes ne pas avoir travaillé pour rien, il n'avait jamais sut qu'il préparait un résumé pour quelqu'un qui ne connaissait rien de la situation et si le type en face de lui avait comprit quelques chose il pouvait se considérait particulièrement intelligents, chose qu'apprécierait nettement le scientifique. Les préjugé sont encré dans les habitudes et pas mal d'entre eux considèrent les "gros bras" de l'armé comme pas très versés dans la science. Il serait agréable de rencontrer un soldat sachant "compter".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean O'Hara
Sous-Lieutenant
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 08/11/2010

MessageSujet: Re: Ils sont où les petits hommes verts ? [Libre]   Lun 15 Nov - 15:48

L'inconnu avait du commencer à se déplacer quand Sean s'était amusé à faire tourner son fauteuil, car il se retrouva rapidement devant lui, de l'autre côté de la table. Le type était grand, roux, détail qui éveilla la sympathie du fils d'Irlandais qu'était l'ancien Royal Marine, et il semblait content de le voir. Il se pencha par dessus la table en tendant une main que Sean serra, constatant avec plaisir que la poigne de son vis à vis était assez ferme et énergique, il n'aimait pas les poignées de main molles, en répondant à la question du sous-lieutenant, qui se sentait toujours un peu con.

- Je vient d'arriver, ne vous inquiétez pas. Je suis le professeur Andalius, appelez moi Charles.
- Enchanté Charles, je suis le Sous-lieutenant Sean O'Hara des Royal Marines, détaché au SGC.
- Mon petit topo vous a été utile ?

Le signe de tête en direction du diaporama orienta le jeune sous off' pour donner sa réponse. Il se sentit rougir légèrement, comme un gamin prit en flagrant délit de curiosité, mais répondit quand même après avoir reprit contenance.

- J'avoue que j'aurais aimé l'avoir quand le professeur nous à dit que lors des visites des planètes on pouvait s'attendre à quelques surprises... malheureusement, les cours donnés au sous officiers ne sont pas aussi complets que ceux des officiers, nous devons justes apprendre à connaître les armes et engins ennemis, ainsi que certaines de leurs tactiques, mais rien n'est proposé à ceux qui sont curieux d'en apprendre plus, et les bibliothèques sont à accès restreint.

Sean regrettait en effet de n'avoir pu approfondir certains aspects des voyages galactiques, à savoir l'aspect culturel de la chose. Même si les études l'avaient vite lassé, il avait été suffisamment bon pour intégrer Eaton... Peut être n'était-ce pas ce qui avait motivé le professeur à poser la question, mais le jeune homme ne pu s'empêcher d'émettre ce qu'il avait comprit du petit topo.

- L'aspect légendaire me dépasse franchement, la seule mythologie qui m'aie vraiment intéressé était la Scandinave, mais d'après ce que j'ai compris, la planète P4X 267 aurait été un autre épicentre de la galaxie, où nombre de cultures et civilisations extraterrestres se retrouvaient pour commercer et/ou discuter. J'ai lu, il y a peu un rapport de SG 1 sur une de leurs première mission, sur les traces de celle qui avait entraîné la disparition du fiancé de la professeure du docteur Jackson. Ils avaient trouvé le fiancé perdu, bel et bien vivant, ainsi que la base de donnée du langage universel, hélas irrémédiablement perdue. Cette planète possède peut être la même chose. Le tout est de savoir où, et la traduction de ce bas relief pourrait sans doute nous y mener.

La télécommande toujours en main, Sean fit défiler quelques diapos et l'arrêta sur la partie du bas relief écrite en latin.

- J'vais peut être m'y remettre au latin... mais je suppose que je n'ai pas été convoqué juste pour ça, alors pour quelle autre raison suis-je ici?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles Andalius
Linguiste
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 11/11/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: Ils sont où les petits hommes verts ? [Libre]   Ven 19 Nov - 17:13

Le sourire du français s'élargie de plus en plus comme il comprenait la véritable nature curieuse de ce jeune soldat. La main calleuse répondit avec force à la salutation du scientifique et le jeune exprima d'un léger et discret changement de couleur son embarra qui s’effaça aussitôt qu'il eu prit la parole exprimant sa déception de n'avoir en effet put étudier plus les autochtones de la galaxie. Il démontra alors pour le plus grand plaisir de Charles qu'il n'était pas dénué d'une certaine intelligence et même d'une logique qui étonna même le pourtant fort peu impressionnable Docteur Andalius, si le jeune homme n'avait consacré sa futur carrière à l'armé il l'aurait même prit sous son aile. Le linguiste s'était récemment mit à pensé au bienfait de prendre un jeune comme assistant offrant à ce dernier un bon départ pour sa carrière, hélas il était maintenant engagé dans une tel aventure que la recherche d'un stagiaire ne lui paraissait plus aussi importante.

Il finit donc par prendre la parole d'un ton passionné et avec cette intonation qui vous semble professionnel.


- Il est en effet probable que nous trouvions sur cette planète une même encyclopédie qui nous permettrait comme avec la si réputé pierre de rosette de recouper toutes les langages que nous avons décortiquée jusque là et peu-être qui sait trouver un nouveau trésor culturel ou scientifique dans cette galaxie pleine de promesse.

Le professeur abandonna son air d'enseignant et reprit le sourire qu'il avait lâché pour un petit moment emportait comme il avait été par le sujet son cerveaux c'était automatiquement mit en marche réfléchissant sur plusieurs des petits problèmes rencontrés lors de la traduction des images que montrait le soldat. Le travail était finit en ce qui concernait l'armé et les scientifiques de la base mais la curiosité de Charles le poussait à développer sa connaissance de cette langue, il avait déjà d’ailleurs rédigé plusieurs textes sur cette langue avec l'intention de les finir un jour ou l'autre. Seulement pour le moment la lettre était clair il allait enfin faire sa première traversé de la porte et ce jeune gars là allait l'accompagner. Autant le lui dire tout de suite.

- Il serait préférable d'étudier directement la langue des anciens à mon avis; et le travail de mes collègues à l'air tout à fait correcte sur le sujet. Je doit même avouer que l'attention qu'ont mit vos collègues de l'armé me touche un peu. Je suis navré d'apprendre que vos supérieurs ne laissent pas à des jeunes gens brillants comme vous la possibilité d'étudier le monde dans lequel vous allez mettre pieds d'ici peu mais il semble que nous les scientifiques soyons là pour vous épauler et vis versa. Vous avez raison vous n’êtes pas vraiment là pour discuter traduction, en fait j'ai reçu très certainement comme vous, une lettre du Commandement m'offrant enfin ma tant attendue première mission en exploration galactique. Le corps militaire à apparemment décidé de vous assigner à la protection de nos missions hors terrestres, ce qui fait de vous jeune homme, mon partenaire d'aventure.

Il avait insisté sur le "vous" avec un petit sourire et un doigt tendue vers le soldat assis en face de lui. N'en sachant pas vraiment plus que le jeune Sean et supposant que le SGC les avaient placés là pour apprendre à se connaître Charles n'étaient pas vraiment pressé puisque la base, réglée comme une horloge ne laissait passer par la porte qu'un certain nombres d'équipe choque jour il était évident que leurs départ ne ce ferait pas aujourd'hui. Le Général devait sans doute tester une nouvelle façon de former les équipes SG. Mieux vaut profiter de ce moment de calme pour répondre aux questions que ne manquerait pas d'avoir le jeune homme.

[HJ] J'ai changé de couleur, le orange était un peu flashy' xD [/HJ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sean O'Hara
Sous-Lieutenant
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 08/11/2010

MessageSujet: Re: Ils sont où les petits hommes verts ? [Libre]   Jeu 25 Nov - 10:14

Apparemment ravit de ce qu'il entendait, le scientifique, dont le visage affichait un large sourire, poursuivit dans la même ligne de pensée que le jeune sous lieutenant, avec dans la voix, la tonalité propre aux passionnés...

- Il est en effet probable que nous trouvions sur cette planète une même encyclopédie qui nous permettrait comme avec la si réputée Pierre de Rosette de recouper toutes les langages que nous avons décortiqués jusque là et peut-être qui sait trouver un nouveau trésor culturel ou scientifique dans cette galaxie pleine de promesse.

Ah, la Pierre de Rosette. Une de ses profs d'Eaton ne jurait que par cette Pierre de Rosette pour montrer la complexité mais également le lien qu'il y avait entre toutes cultures. Le jeune homme s'était souvent demandé ce qu'un gros caillou noir couvert d'inscriptions et de dessins pouvait venir faire dans un cour de philosophie, mais avec les semaines, cette question lui avait paru plus que secondaire. Moins maintenant pour le coup, mais l'heure n'était plus à ces considérations... Cependant, Sean était on ne peut plus d'accord avec le scientifique, la porte des étoiles donnait accès à bien des surprises et pouvait répondre à toutes les attentes, qu'elles soient d'ordre scientifiques ou juste d'ordre physique de par l'aventure qu'elle proposait. Coup de chance, Sean, curieux de nature, recherchait aussi l'action et l'aventure, et pouvoir ainsi coupler ses deux attentes était un don du ciel... Le scientifique n'avait pas encore fini, et Sean, qui s'était installé confortablement dans le fauteuil, la télécommande toujours en main, écouta ce que son vis à vis avait à dire.

- Il serait préférable d'étudier directement la langue des anciens à mon avis; et le travail de mes collègues à l'air tout à fait correcte sur le sujet. Je doit même avouer que l'attention qu'ont mit vos collègues de l'armé me touche un peu. Je suis navré d'apprendre que vos supérieurs ne laissent pas à des jeunes gens brillants comme vous la possibilité d'étudier le monde dans lequel vous allez mettre pieds d'ici peu mais il semble que nous les scientifiques soyons là pour vous épauler et vis versa. Vous avez raison vous n’êtes pas vraiment là pour discuter traduction, en fait j'ai reçu très certainement comme vous, une lettre du Commandement m'offrant enfin ma tant attendue première mission en exploration galactique. Le corps militaire à apparemment décidé de vous assigner à la protection de nos missions hors terrestres, ce qui fait de vous jeune homme, mon partenaire d'aventure.


Ah ? Sean se remémora ladite lettre, et nulle par il n'était question de traverser la porte des étoile dans un avenir très proche. Une nouvelle facétie du général O'Neil peut être ? Il voulait sans doute s'assurer des capacités de réaction du Sean face à un évènement imprévu? Ou alors était-ce un oubli involontaire ? Le sous lieutenant, cependant, ne dissimula pas sa joie en arborant un grand sourire, rien ne valait les actions sur le terrain, et un peu d'agitation ne lui ferait certes pas de mal, ne serait-ce que pour se dérouiller les muscles, les punching-ball de la base ne lui suffisaient plus depuis longtemps.
Évidemment pour leur première mission, ils ne seraient sans doute pas envoyé dans l'inconnu, mais juste en appoint sur une planète déjà au fait de l'existence du SGC, sans doute sur des fouilles du types de celles sur P4X 267, puis progressivement de plus en plus autonomes ils deviendraient vraiment une équipe SG. Sauf s'ils étaient placés sous le commandement d'un type qui avait déjà roulé sa bosse en tant que baroudeur galactique, lui savait de quoi il en retournait, et pourrait donc prendre en main les bleusailles qu'ils étaient, malgré la grande expérience du combat du jeune homme et les capacités d'analyse du professeur.

- Et bien, mon cher Charles, faisons en sorte que notre collaboration soit fructueuse, et qu'elle se passe dans la meilleure atmosphère possible...

Ceci dit, Sean ressenti le besoin d'en savoir un peu plus sur la personne qu'il avait en face de lui. Après tout, il venait d'apprendre qu'ils seraient compagnons de voyage, autant tenter d'en apprendre d'avantage sur lui, et la réciproque viendrait sûrement aussi...

- Mais dites moi, Charles, comment êtes vous arrivés ici ? Vous avez été réquisitionné ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ils sont où les petits hommes verts ? [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ils sont où les petits hommes verts ? [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Park Hyun Jun ft. Park Hyeong Seok (Ulzzang)
» Pourquoi les femmes sont elles plus attirantes que les hommes
» Le monde des Hommes (Casoair + libre) [Terminé]
» Les spadassins d'Altamira
» LES HOBBITS → des petits hommes aux ressources inespérées.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: STARGATE COMMAND - BASE DE CHEYENNE MOUNTAIN :: Niveau 27 - Zone de préparation :: Salle de Brieffing-
Sauter vers: