Stargate Resurrection est en hiatus, mais revient le 15 mai ! N'oubliez pas de venir vous faire recenser !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 " Montrez-moi le chemin " - Jonas.

Aller en bas 
AuteurMessage
Alois Tyler
Médecin
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/09/2010

MessageSujet: " Montrez-moi le chemin " - Jonas.    Dim 10 Oct - 20:38

//
Oups... Sorry... I'm just crazy ! How are you dude ?


    Valises en mains, Alois s’avança jusqu’aux fils barbelés qui séparaient l’entrée de la base du reste de la ville. Très impressionné déjà par l’architecture du camp, il posa l’une de ses valises pour remettre correctement sa veste sur son épaule et en profita aussi pour passer le revers de sa main sur son front moite. Un sourire illumina son visage. Il y avait tant de choses à découvrir ici et ailleurs. Il avait vaguement entendu parler de voyage à travers d’autres planètes, d’autres galaxies bien lointaines. Voir des merveilles… Il aura voulu le partager avec sa défunte épouse. Mais il devait tenir. Il le faisait pour elle et lui faire profiter de ces merveilles une fois qu’ils pourraient être réunis. Oui, il devait en voir plus, en savoir toujours plus. Un sourire aux lèvres, il attrapa son badge et le montra au jeune soldat qui montait la garde. Une fois la grande grille ouverte, il rattrapa sa valise et adressa un gentil sourire de médecin à son patient au jeune homme. Dans un parfait français, il lui dit :

    « - Allons-y ! ».

    Bien décidé à ne pas se laisser marcher sur les pieds ni à laisser sa curiosité vaquer à l’intérieur de l’enceinte du bâtiment, Alois marcha jusqu’à la porte d’entrée qui le mena à un ascenseur gigantesque. Une femme en uniforme militaire – qui ressemblait plus à une hôtesse, standardiste ou secrétaire plutôt qu’à une militaire…- aux longs cheveux blonds le conduisit jusqu’à une grande salle ornée d’une grande table rectangulaire ; la salle de débriefing. Il l’observa minutieusement, sans faire attention au blabla habituel de la jeune femme qui semblait s’ennuyer dans son travail plus que quiconque. Elle répétait à longueur de journée les mêmes mots, les mêmes phrases avec une lassitude tellement ponctuée qu’il aurait voulu se retourner, la secouer et lui sortir un magnifique « La ferme ! ». Mais Alois Tyler était un gentleman. Un homme poli. Il se retourna et lui adressa un sourire niais en la congédiant. Outrée, la jeune femme partie en bougonnant, priant intérieurement pour qu’il se fasse vite virer. Alois rentra la tête dans ses épaules en continuant de sourire. C’était tellement drôle ! Il allait s’éclater ici !

    Alois prit place sur une chaise, ses bagages à ses pieds, attendant patiemment que quelqu’un vienne le chercher ou lui fasse faire une petite visite des lieux. Il souleva la manche de sa chemise bleue foncée et regarda l’heure à sa montre couleur argent. Tranquillement, il rebaissa sa manche, posant sa main sur la table en bois poli. Il la caressa du bout des doigts, ne faisant pas attention aux heures qui passaient. Une heure, deux heures… Même s’il était patient, il n’avait rien pour s’occuper et restait assis le tuait lentement. Il ne supportait pas rester sans rien faire. Toujours dans le feu de l’action, à s’occuper d’un rien. Il se leva et commença à faire les cent pas à l’intérieur de la grande salle. Personne ne venait. Au bout d’un moment, il sortit la tête dans l’entrebâillement de la porte et afficha un grand sourire. Il toqua à la porte, essayant d’attirer l’attention de quelqu’un. Sa voix résonna dans les couloirs alors qu’il fit exprès de claquer des dents :

    « - Excusez-moi ! Ca fait plus de deux heures que j’attends que quelqu’un me … Me … ».

    *Me fasse visiter… Que je suis bête j’peux très bien le faire seul aussi !*.


    Le Docteur haussa les épaules en grimaçant. Il rentra de nouveau à l’intérieur puis se rassit en faisant ses griffes sur le bois de la table. Sa patience avait des limites. Il commença à taper doucement sur ses cuisses, créant ainsi une légère rythmique pour s’occuper. Cette symphonie d’infortune l’occupa un instant puis il continua la même chose sur la table en souriant. Déchainé, bien décidé à ne pas rester sans rien faire, il commença à faire de l’air guitare avec ses doigts, chantant du AC/DC :

    « - HIGHWAY TO HEEEEEEELL ! I WANT TO HIIIIIIGHWAY TO HEEEEEeeeeeeEEEELL ! ».

    Alois se mordit la lèvre inférieure en se levant, l’une de ses chaussures – une paire de Converses blanches, comme à son habitude – sur le rebord de la table.

    Quelqu’un se racla la gorge, visiblement gêné ou amusé. Il tourna vivement la tête vers la dite personne. Ses bras retombèrent contre son corps mince et il esquissa un sourire avant de se gratter la nuque :

    « - Euh … Ahaha … Désolé … Je … Pensais être seul vu que personne ne venait… ».

    La gêne s’en alla bien vite et il s’avança d’un pas précipité vers son nouvel interlocuteur, lui attrapant la main et la serrant avec conviction :

    « - Enchanté ! Je suis le Docteur ! C’est vous qui allez me faire la visite guidée ?! ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: " Montrez-moi le chemin " - Jonas.    Lun 11 Oct - 13:46

    Jonas venait de rentrer de mission avec une équipe, il avait visiter une planète intéressante sur une culture de la Terre, qui avait malheureusement disparu de la planète bleue depuis longtemps. C'était une grande opportunité de voir une civilisation passée de la Terre, évoluée dans le présent sur une autre planète. C'était assez étrange, et pourtant tellement banal dans la Galaxie de la Voie Lactée. Que Jonas se demandait pourquoi il était toujours surpris, mais c'était tant mieux, cela voulait dire que son travail ne le lassait pas encore. C'était une bonne chose. Il entra dans son bureau et posa tous les artéfacts qui avait ramené de la planète en question pour les étudier et les cataloguer et comprendre cette culture et civilisation. Il s'installa à son bureau, quand il réalisa qu'il avait laissé son petit cahier dans la salle de Briefing pendant la réunion, peu de temps avant leur départ.

    Il s'engagea donc dans le couloir, en revenant sur ses pas pour revenir à la salle de Briefing, en marchant dans les couloirs, il aurait jurer entendre quelqu'un parlait assez fort. Il monta depuis la salle de commande, pour arriver derrière un homme entrain de danser et de chanter au milieu de la salle. Jonas le regarder faire de drôle de mouvement avec ses doigts et son corps. Il fronça les sourcils en essayant de comprendre ce que l'homme était entrain de faire, mais son attitude était si drôle, qu'il en sortit un rire étouffé. Et l'homme en fut complètement arrêté dans son élan et sourit d'un air gêné en disant :

    « - Euh … Ahaha … Désolé … Je … Pensais être seul vu que personne ne venait… ».

    Jonas le vit s'approcher vigoureusement de lui, pour lui serrer la main avec empressement. le jeune alien sourit et le laissa se présenter.
    « - Enchanté ! Je suis le Docteur ! C’est vous qui allez me faire la visite guidée ?! ».
    Jonas n'était pas vraiment là pour lui faire visiter la base, mais il n'avait pas vraiment grand chose à faire d'autre. Et puis il était toujours d'accord pour apporter son aide à quelqu'un.
    "Je suis Jonas Quinn, et je serais ravie de vous servir de guide! fit-il. Puis tout de même intrigué, il posa la question au jeune Docteur :" Dites-moi, c'est quoi ces geste au juste que vous faisiez avec vos mains? " demanda Jonas dans un sourire, lui aussi un peu gêné de poser une question que peut-être tous les terriens connaissaient la réponse. En attendant la réponse de son interlocuteur, il attrapa son cahier qui était encore sur la table sous l'écran où il l'avait laissé avant de partir vers sa jolie planète.

Revenir en haut Aller en bas
Alois Tyler
Médecin
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/09/2010

MessageSujet: Re: " Montrez-moi le chemin " - Jonas.    Jeu 14 Oct - 15:14

    Alois Tyler, le Docteur Alois Tyler n’avait rien d’une personne timide et introvertie. Il tenait trop à la joie, la capacité de se mouvoir sans se soucier des regards d’autrui. Le petit rire étouffé qu’avait émit Jonas ne l’avait pas troublé, au contraire ; si quelqu’un riait de lui, tant mieux, au moins, il apportait un peu de gaieté dans ce monde trop souvent triste. Il se rappelait de ses premiers stages dans des hôpitaux ; bon nombre d’enfants malades étaient allongés dans des lits, seuls, loin de leurs parents et de leurs camarades. Certains étaient voués à mourir avant même d’avoir pu vivre pleinement leur petite vie. Alois s’était engagé avec une fervente conviction à leurs redonner une certaine envie de vivre, de profiter de ce qui leurs restait encore. On sous-estime parfois un nez rouge et quelques blagues foireuses, cependant, cela reste efficace. Certains enfants avaient rit. D’autres, trop lassés par la douleur et les combats si souvent donnés, préféraient se taire et s’enfermer dans un monde où le Docteur aurait voulu pénétrer, les extirper et leurs montrer qu’il pouvait toujours y avoir de l’espoir. Alois regarda longuement Jonas avant de lâcher sa main, un éblouissant sourire éclairant son visage. Il l’avait fait sourire, même rire. Son pari était gagné.

    Apparemment, celui qui semblait être un militaire, vu son accoutrement, n’avait pas été désigné pour lui faire visiter la base. Alois gonfla les joues en recula son visage, les sourcils légèrement froncés. L’aurait-on oublié ? Non, impossible. On ne pouvait oublier le Docteur Tyler. Le fait était qu’il se retrouvait en face d’un inconnu qui ignorait tout de son arrivée. Embêté, Alois passa une main sur sa nuque et la massa longuement avant de frapper dans ses mains :

    « - Oh ! Ce n’est pas grave ! Je suis sûr que vous serez beaucoup plus compétent qu’un autre ! ».


    Alois s’avança et donna une petite tape d’un revers de main sur le bras de Jonas. Il accompagna son geste d’un petit rire et ébouriffa ses cheveux avant de s’assoir sur la table. Il croisa les jambes et baissa la tête. Ses lunettes jonchées sur son nez pointu, il finit par les retirer et lever le regard pour mieux observer son interlocuteur. C’était quoi cette question ? Il plaisantait non ? C’était une farce … Un bizutage ! Obligé ! Le terrien frappa le bois de la table en l’accentuant d’un « Oh ! » bien fort. Il finit par se mordre la lèvre et regarder la porte. Il réfléchissait. Puis, une fois extirpé de ses pensées, Alois regarda Jonas avec un grand sourire :

    « - Vous plaisantez, roooh ! On n’me la fait pas à moi ! L’air guitare ?! Non ? Si … ? ».

    Le Docteur gonfla de nouveau les joues avant d’expirer longuement, les sourcils froncés. Cet homme était étrange. Oh, il inspirait la confiance et une certaine attirance, l’envie de tendre la main et de la lui serrer, sceller une amitié par une poignée de main tout à fait virile… Mais il émanait de cet homme quelque chose d’étranger. Comme à son habitude, Alois porta le bout de la monture de ses lunettes à sa bouche et en mordit le coin arrondit. Sans s’en rendre compte, il examina le jeune Jonas comme une bête de foire. C’était impossible. Ce dont on lui avait parlé dans la base était donc vrai et fondé ; il y avait bien d’autres mondes.

    Se penchant en avant, comme pour avoir un peu plus d’intimité, plus qu’ils n’en avaient déjà vu que la salle était déserte, il murmura, retirant ainsi le bout de la monture de ses dents :

    « - Seriez-vous un … ? ».

    Sa phrase laissée en suspend, il bougea la tête de gauche à droite deux fois avec un léger sourire. Tout l’étonnait décidément. Tout semblait se renouveler et lui prouver que rien n’était acquis. Il finit par lâcher le mot interdit avec un air amusé :

    « - Un alien ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: " Montrez-moi le chemin " - Jonas.    Jeu 21 Oct - 20:39

    « - Oh ! Ce n’est pas grave ! Je suis sûr que vous serez beaucoup plus compétent qu’un autre ! ». fit le jeune homme, Jonas le regarda, et sentit une tape sur son épaule, il regarda la main du docteur, et il était plutôt content de l'avoir rencontrer. Avoir oublier son cahier dans la salle de briefing est finalement une bonne coïncidence. Jonas lui demanda alors ce qu'il faisait avec ses mains et sa posture, juste avant d'entrer dans la pièce. Le jeune homme trouvait ces gestes un peu originale et étrange.
    « - Vous plaisantez, roooh ! On n’me la fait pas à moi ! L’air guitare ?! Non ? Si … ? ». fit le jeune homme. Jonas continua à sourire, que pouvait-il dire qu'il n'avait pas grandi sur la Terre, et que certains gestes et costumes de cette planète le laisser encore perplexe, et stupéfait.

    « - Seriez-vous un … ? Un alien ? ». demanda le docteur. D'ailleurs Jonas ne connaissait pas son nom encore. Il sourit et hocha la tête, puis il répondit.
    "Oui, c'est exact, je viens de la planète Langara, plus précisément sur le continent de Kelowna, je travaille avec le SGC, depuis plusieurs mois maintenant" expliqua Jonas. Il ne dit pas tout bien sûr, en effet, il avait connu la Terre, il y a plusieurs années, mais le jeune Alien était sûr que les deux jeunes hommes auraient l'occasion de pouvoir se reparler un jour, surtout si il devait lui faire visiter la base.
    "Quel est votre nom?" demanda Jonas, il fallait bien qu'il connaisse le nom du jeune homme.

    Jonas tenant son cahier, regarda la porte et la salle, et se demandait par quoi commencer pour lui faire visiter la base. Et dans quel sens la faire. Il soupira et fit quelques pas vers la vitre qui séparer la salle du briefing, de la salle de la Porte. De là, on avait une belle vue sur la porte. Il se souvenait de la première fois où il avait vu la porte des étoiles sur sa planète. Et également son premier passage, la première fois qu'il avait visiter la base du SGC.

    "Elle est impressionnante, n'est-ce-pas" fit Jonas dans un sourire en se tournant vers le jeune docteur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: " Montrez-moi le chemin " - Jonas.    

Revenir en haut Aller en bas
 
" Montrez-moi le chemin " - Jonas.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Project d'un construction d'un chemin de fer reliant Haïti à la Dominicanie
» Chacun sa route chacun son chemin ♫ [ Libre 1 Personne ]
» Montrez-nous vos animaux !
» Quand on est perdu, on demande son chemin. [TERMINE]
» Prolongation de contrat - Jonas Hiller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: STARGATE COMMAND - BASE DE CHEYENNE MOUNTAIN :: Niveau 27 - Zone de préparation :: Salle de Brieffing-
Sauter vers: