Stargate Resurrection est en hiatus, mais revient le 15 mai ! N'oubliez pas de venir vous faire recenser !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tok'ra & Doctor [Duncan&Alois]

Aller en bas 
AuteurMessage
Duncan McLane
Tok'ra - Hôte de Keegan
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 15/09/2010

Feuille de personnage
Données Personelles:
Relations:

MessageSujet: Tok'ra & Doctor [Duncan&Alois]   Dim 10 Oct - 19:32


    - Duncan, je ne veux pas aller voir de docteurs !
    - Cesse de faire ton enfant Keegan, pourquoi ?
    - Parce que je n'aime pas les docteurs !

    Duncan s'arrêta subitement, en plein couloir pendant moins d'une seconde avant de reprendre sa marche comme si de rien n'était. S'il avait été seul, il se serait tapé le front et aurait pensé à voix haute
    - Mais Keegan, tu n'as jamais vu de docteur !
    - Et puis, tu n'es pas malade, je le saurais sinon ! Je te rappelle que c'est moi qui te soigne ! Et puis, j'ai vu dans tes souvenirs ce qu'était un docteur, et ça ne me donne pas envie d'y aller !
    - Ne t'inquiète pas, ça ne fera pas mal, vraiment, et c'est juste quelques tout petits examens... Alors, prends ça comme une coutume terrienne... Oh, allé, ne boude pas, Keegan. Moi non plus je ne les aime pas beaucoup tu sais... Tu ne m'aide pas là.


    Keegan se laissa attendrir. Son hôte savait parfaitement quoi faire, quoi dire pour qu'elle cède. Et à chaque fois, elle se faisait avoir. Enfin, elle se laissait avoir. Et puis, il avait raison. Elle aurait du l'apaiser, le rassurer. De sa vie, Duncan n'avait que rarement vu de médecin, et les derniers qu'il avait vu lui avaient annoncé qu'il mourrait dans peu de temps et dans des souffrances terribles, s'affaiblissant de jour en jour...
    - Bon, amène moi voir ton docteur.
    En réalité, la Tok'ra appréhendait. Elle savait qu'elle allait surement être considérée comme une curiosité, et elle avait peur qu'on lui fasse subir des milliers de test comme on le ferait à un rat de laboratoire. Elle avait peur qu'on tente de faire des expériences sur Duncan et elle, même si O'Neill l'avait assuré qu'on ne lui ferait rien de la sorte. Être traité comme une bête de foire, et voir Duncan traité sur le même pied la révolterait.
    Et elle ne voulait pas non plus que Duncan se sente différent de ceux de son peuple, ou bien au contraire, qu'on ne voit que lui et qu'elle disparaisse. Mais Duncan la rassura immédiatement : personne ne la traiterait, ne les traiterait ainsi. Et personne ne pourrait la négliger à son profit, d'abord parce que Duncan n'avait aucunement l'intention de prendre l'avantage et d'occuper le premier rang constamment, et ensuite, parce qu'elle était bien trop présente, et qu'elle avait bien trop de caractère pour pouvoir disparaitre. Il n'était pas venu sur Terre pour reprendre sa vie d'avant. Il était venu avec elle, et cela, il ne pourrait pas l'oublier. Après tout, s'il était là, c'était grâce à elle, parce qu'elle l'avait sauvé...

    Duncan en prenant le chemin de l'infirmerie expliqua rapidement le fonctionnement de la base à son symbiote. Keegan se montrait enchantée, et se sentait plutôt à l'aise. Certainement de se retrouver sous terre la rassurait... Ils arrivèrent rapidement à l'infirmerie. Duncan avait hâte d'en finir pour rejoindre les quartiers qu'on était en train de lui préparer. D'ailleurs, peut-être le laisserait-on avoir une maison près de la base ? Keegan avait hâte de découvrir la surface de la Terre qu'elle avait eu en aperçu par la mémoire de Duncan. Ils poussèrent la porte, et Duncan lança, en voyant l'infirmerie totalement vide :

    - Il y a quelqu'un ?

    L'infirmerie semblait vide, et la voix de Duncan résonna quelques instants. Pourtant, O'Neill lui avait assuré qu'il y aurait un médecin, et qu'il le prévenait le temps que Duncan rejoigne l'infirmerie. Un certain Dr Tyler. Duncan espérait qu'il ne lui ferait pas trop de misères et qu'il serait assez ouvert. les Tok'ra ne devaient pas défiler souvent à l'infirmerie... Mais un bruit attira l'attention de Duncan, planté tout seul au milieu de l'infirmerie. Il se tourna légèrement et vit apparaitre un homme qui devait approcher la quarantaine, qui ne portait pas de blouse, mais chez qui tout clamait qu'il était un médecin. Sans même parler du stéthoscope qu'avait remarqué Duncan passé le premier coup d'oeil. Duncan prit alors l'initiative et offrit un visage avenant et une poignée de main chaleureuse.

    - Bonjour Docteur, je suis Duncan McLane. On m'a demandé de passer pour faire un check-up complet... Vous êtes le Dr Tyler ?

    Duncan appréhendait un peu en réalité. Il ne connaissait pas du tout ce docteur, et il ne savais pas comment il réagirait en apprenant qu'il portait Keegan en lui. Il avait peur qu'il commence à lui poser des questions vexantes ou blessantes pour son symbiote, ou qu'ils se révèle peu commode et absolument pas tolérant. Certes, il valait mieux pour lui qu'il ne commence pas à le chercher ou à chercher Keegan, sinon, Duncan saurait le rappeler à l'ordre. Il n'était pas venu ici, il n'avait pas amené Keegan ici pour qu'on lui manque de respect ou qu'on ne la traite pas sur le même pied d'égalité que n'importe quel autre personne à part entière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alois Tyler
Médecin
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 19/09/2010

MessageSujet: Re: Tok'ra & Doctor [Duncan&Alois]   Jeu 14 Oct - 16:25

    Cela faisait à peine quelques jours qu’il était arrivé à la base qu’on lui avait déjà attribué un bureau. Beaucoup plus grand que tout ce qu’il avait toujours connu, derrière ce qui lui servait de table de travail, là où il pouvait noter ordonnances et arrêts maladies, se trouvaient des lits pour se reposer ou même passer des examens. Munis des pus brillantes technologies, Alois n’avait jamais vu des choses pareilles, des choses capables de guérir tout un tas de personnes en un l’abs de temps assez rapide. De quoi soigner tout un village de la côte Ouest Africaine. Alois en eut le cœur serré ; il hésita un moment à donner sa démission en voyant tous ces instruments servir aux militaires alors que des civils en avaient réellement et beaucoup plus besoin.

    Assis dans son siège en cuir, il fit tourner un stylo sur son pouce à l’aide de ce dernier mais aussi de son index. On lui avait promis un poste intéressant, quelque chose qui sortirait de son ordinaire quotidien mais il restait un simple médecin assis à regarder des feuilles posées sur son bureau. Il s’ennuyait à mourir. Alois passa une main dans ses cheveux coiffés en bataille en s’enfonçant dans son siège ; il en venait même à prier que quelqu’un tombe malade ou se fracture quelque chose mais que quelqu’un vienne ! On lui avait dit d’éviter de se balader dans la base, c’était plutôt mal vu et déambuler sans rien faire risquait de lui attirer des ennuis.

    Et bien, c’était donc ça, l’aventure ? Rester assis à attendre l’heure d’aller manger puis se coucher comme si la journée n’avait fait que passer ? Waouh ! De la folie ! Il se pencha en arrière, faisant basculer doucement le siège avec lui. L’ennui était certainement pire que la mort pour lui. Le Docteur soupira de lassitude. C’était une sensation tellement frustrante de savoir qu’à l’extérieur cela regorgeait de choses à découvrir et qu’il était là, impuissant et contraint à rester « captif ». Une nouvelle fois, il expira bruyamment, soufflant presque et levant les yeux au ciel.

    Soudain, un appel téléphonique le fit sursauter. Il sursauter tellement qu’il émit un petit cri et bascula totalement en arrière, en tombant ainsi à la renverse. Alois se redressa bien vite sur ses genoux et attrapa le combiné. Un simple « Allô, ici le Docteur Tyler à l’appareil, j’écoute ? » et la conversation était engagée. Enfin une conversation, un échange, un dialogue, quelqu’un d’humain ! Ses yeux s’illuminèrent. En plus d’être le Général O’Neil à l’autre bout du fil, il l’informa qu’un homme allait bientôt débarquer à l’infirmerie pour faire une sorte de check up, le truc habituel des militaires « voir si je suis en bonne santé pour mieux servir de chair à canon ! ». Alois garda son calme tout de même et acquiesça avant de raccrocher et de saluer le Général. Tout content, il fredonna et reposa le téléphone dans son socle. Son premier patient. Il ricana en joignant ses mains puis releva son siège avant de se rassoir dedans confortablement. Alois fit tourner le siège et leva les bras au ciel, criant intérieurement de joie. Son premier patient à l’intérieur de la base.

    Après le moment d’euphorie passé, le britannique se ressaisit. En plus de ne pas avoir la tête de l’emploi, hormis le stéthoscope qui pendait autour de son cou comme un pendentif, la pièce n’était pas vraiment rangée : paperasse étalée sur le bureau, un lit défait – quand on s‘ennui, on dort…-. Après avoir réfléchis pas moins de cinq minutes, Alois fit le lit et se hâta à ranger les papiers mais dans un élan, et son hyperactivité n’arrangeant pas les choses, il fit tomber tout le tas de feuilles par terre, derrière son bureau. Il s’attrapa les cheveux en grimaçant et se rua derrière son bureau pour ramasser ce qui était tombé.

    *La poisse, tu as la poisse Ty !*.

    Accroupi sous son bureau, il commença à entasser les feuilles les unes sur les autres quand l’homme pénétra dans l’infirmerie. Alois voulu le saluer mais au lieu de se relever normalement, il se cogna le haut du crâne contre le bureau. Agrémenté d’un « Aïe » rauque, Alois se frotta la tête en grimaçant avant de se déplacer sur ses genoux et de se lever complètement. Debout sur ses deux jambes, il posa la liasse de papiers et s’avança vers l’homme qui lui serra vigoureusement la main avec un immense sourire. Une nouvelle personne à découvrir, une nouvelle personne qu’il pourrait certainement aider. Une fois l’homme présenté, Alois relâcha sa poigne pour lui désigner un siège face à son bureau :

    « - Oui oui, je suis bien le Docteur Tyler. Je vous en prie Monsieur McLane, asseyez-vous ! ».

    De nouveau, le Docteur se massa la tête en grimaçant, se dirigeant vers son bureau. Il s’assit à son siège et veilla à ne pas paraitre… Perturbé. Un nouveau sourire on ne peut plus poli, il joignit ses mains sur la magnifique table en bois qui lui servait de bureau et se pencha en avant, examinant simplement Duncan du regard. Le médecin fronça les sourcils avant de s’enfoncer dans son siège. Sa langue claqua sur son palais avant que sa voix ne résonne dans la pièce :

    « - Vous me semblez en parfaite santé… Mais quelque chose cloche, me trompé-je ? ».

    Le britannique se frotta le menton, prenant un air suspicieux et interrogatif. Puis tout d’un coup il se mit à sourire en levant les bras au ciel :

    « - Mais nooon ! Nous savons tous deux qu’il y a quelque chose qui cloche ! Mais c’est spécial ! Quelque chose que je n’ai encore jamais vu ! ».

    Surexcité, Alois Tyler se pencha de nouveau vers l’homme et se mordit la lèvre inférieure :

    « - Et j’adore ça ! ».

    Dans un élan d’énergie et de vitalité, il se leva et se dirigea assez rapidement vers Duncan. Il s’accroupit et mit son stéthoscope à ses oreilles, prenant le bout métallique avant de le plaquer contre le front de Duncan. Il écouta attentivement avant de secouer la tête négativement :

    « - Naooooon ! Pas là ! Ce ne peut être le cerveau ! ».

    D’un geste impulsif, il se frappa le front avec la paume de sa main avant d’ajouter un second « Aïe ». Alois se redressa et tapota le bout métallique contre sa lèvre inférieure en haussant un sourcil, observant longuement Duncan :

    « - Si ce que vous avez n’est pas dans votre cerveau… Peut-être que c’est dans votre ventre… Ou … Non je ne veux pas savoir… Si ! Dites-moi ! Pourquoi un homme en parfaite santé vient-il faire un check up complet ?! ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duncan McLane
Tok'ra - Hôte de Keegan
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 15/09/2010

Feuille de personnage
Données Personelles:
Relations:

MessageSujet: Re: Tok'ra & Doctor [Duncan&Alois]   Lun 15 Nov - 9:41

    Le docteur s'avança vers lui et offrit une poignée de main vigoureuse qui étonna Keegan. Il avait l'air bien... Étrange. Elle s'attendait à un homme plus froid, plus antipathique, mais il lui donnait plus envie de sourire que de s'inquiéter. Et le bruit qu'ils avaient perçu venait certainement du fait qu'il s'était cogné la tête à en juger par sa main frottant l'arrière de son crane. Duncan s'assit comme l'y invitait le docteur. Celui ci le fixa alors du regard jusqu'à mettre Duncan même mal à l'aise. Ne devait-il pas lui faire de prise de sang, l'examiner avec son stéthoscope, enfin, faire quelque chose ? Il n'était pas commun, pour sur.

    « - Vous me semblez en parfaite santé… Mais quelque chose cloche, me trompé-je ? ».

    Duncan n'eut pas même le temps de lui répondre, un peu étonné qu'il ne sache pas déjà. Il aurait pensé qu'O'Neill aurait eu la présence d'esprit de lui dire ce qui clochait avec Duncan. D'une profonde réflexion, le docteur passa à une agitation frénétique.

    « - Mais nooon ! Nous savons tous deux qu’il y a quelque chose qui cloche ! Mais c’est spécial ! Quelque chose que je n’ai encore jamais vu ! ».

    Le docteur se pencha alors vers Duncan et sembla surexcité. Il se mordit la lèvre, et Duncan commença a se sentir très mal à l'aise...

    « - Et j’adore ça ! ».


    Avant que Duncan ait pu répliquer, l'informer, ou lui expliquer quoi que ce soit, il s'était rué sur lui, au grand désarroi de Keegan, inquiète pour Duncan. Le médecin entreprit d'écouter le front de Duncan, et Keegan s'emporta soudainement.
    * - Mais, il est complètement fou ! Duncan, sortons...
    - Ah bah bien, la Tok'ra, le courage, tu connais ?
    - Il est fou, Duncan, fou, et contre les fous, il n'y a rien a faire !
    - Arrête avec tes sottises...*

    Mais le médecin semblait toujours en proie à une fièvre médicale, et continuait tout seul à s'extasier.

    « - Naooooon ! Pas là ! Ce ne peut être le cerveau ! ».
    Le docteur frappa son front de la paume de sa main et se redressant, prit un pose méditative. Duncan se sentit mal à l'aise, et il devait bien avouer que le médecin le laissait assez sceptique.
    *- Okay, il est peut-être un peu vif...
    - Arrête Duncan, il est complètement taré, dingue, fou, bon à enfermer !
    - Tu exagère, attends, tu te rends compte de ce que ça représente pour lui ?
    *
    Mais Keegan ne l'écoutait plus et était retournée grogner dans son coin, faisant la sourde oreille.

    « - Si ce que vous avez n’est pas dans votre cerveau… Peut-être que c’est dans votre ventre… Ou … Non je ne veux pas savoir… Si ! Dites-moi ! Pourquoi un homme en parfaite santé vient-il faire un check up complet ?! ».

    Duncan vit soudainement une possibilité d'en caser une. Depuis le début, le monologue du médecin l'en avait empêché. Il se sentit ridicule, et ne savait pas qui était le plus ridicule entre le médecin et lui même. Keegan décida de refaire surface et proposa à Duncan de lui expliquer par elle même, puisqu'après tout, c'était elle qui intéressait le médecin. Duncan s'étonna du revirement d'attitude de la Tok'ra, jusqu'à ce que celle ci lui explique que de toute façon, plus vite le médecin comprendrait que ce n'était pas la peine de faire ce check up, plus vite ils seraient sortis. Duncan se ralia a son idée et entreprit de prévenir plus ou moins le médecin.

    - Peut-être qu’il vaudrait mieux qu’elle vous explique avant que vous ne décidiez de nous découper en rondelle jusqu’à la trouver…

    Doucement, Duncan abandonna son corps à Keegan, continuant de veiller à ce que tout se passe bien. La sensation était toujours si étrange, bien qu'il se soit habitué et que cela ne le gêna plus qu'il aurait pu y paraître. Keegan releva la tête, et fixa le docteur. Sa voix changea, mais aussi toute son attitude, ce qu'elle avait remarqué depuis peu. La transition était bien visible, peut-être était-elle due au fait que jusqu'à Duncan, Keegan avait toujours habité et préféré des hôtes féminines?

    - Je suis Keegan. Vous devez être nouveau ici, je présume… Quoique cela doit faire quelque temps qu’aucun de ma race n’est passé par ici. Je suis une Tok’ra, Duncan est mon hôte, et pour tout vous dire, nous n’avons rien à faire ici, je m’occupe de garder Duncan en pleine forme... Je pensais que vous auriez été averti, je suis désolée de ne rien vous avoir dit avant... Mais je suis restée... prise de court.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tok'ra & Doctor [Duncan&Alois]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tok'ra & Doctor [Duncan&Alois]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [EVENT] Witch Doctor give us the magic words ▬ pv Lilinn & Warren
» Kent Nelson - Doctor Fate
» La lumière ne sera jamais faite sur cette affaire.
» doctor ork
» Doctor Who?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: STARGATE COMMAND - BASE DE CHEYENNE MOUNTAIN :: Niveau 26 - Zone médicale :: Infirmerie-
Sauter vers: