Stargate Resurrection est en hiatus, mais revient le 15 mai ! N'oubliez pas de venir vous faire recenser !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Duncan McLane & Keegan | Deux esprit pour un même combat

Aller en bas 
AuteurMessage
Duncan McLane
Tok'ra - Hôte de Keegan
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 15/09/2010

Feuille de personnage
Données Personelles:
Relations:

MessageSujet: Duncan McLane & Keegan | Deux esprit pour un même combat   Dim 19 Sep - 12:15


    Duncan McLane
    Keegan


    feat Viggo Mortensen

      ● Nom : Mc Lane
      ● Prénoms : Duncan Shane Liam
      ● Nom du Tok'ra : Keegan
      ● Date de Naissance : 17 Juin 1955
      ● Age apparent : 46 ans
      ● Age du symbiote : 2021 ans
      ● Origine de l'hôte : Terre - Écosse
      ● Groupe : Tok'ra allié des Tau'ri

▪ QUI SUIS-JE ?
    ● Caractère:

    Keegan était une spécialiste de l’infiltration et de l’espionnage. Elle aime l’aventure, aller sur le terrain, participer, aider les autres. Généreuse, elle sait aussi se montrer impitoyable lorsqu’il s’agit de se défendre, elle, ses interets ou ceux qu’elle aime. Comme tout bon Tok’ra elle a un sens du sacrifice et serait capable de tout donner, de renoncer à tout pour ceux qu’elle aime. De même, elle se lie toujours très profondément avec ses hôtes et fait passer leur bien être avant le sien. Keegan aime la stabilité, aime garder des points de repère fixes, mais parfois, elle a besoin de changer tout le reste subitement. Elle est altruiste, et ne ressent pas de haine, n’a aucun préjugé envers les Jaffas malgré le fait qu’elle ait du a de nombreuses reprises s’opposer à eux : elle comprend leur sens de l’honneur et le respecte. Pour elle, les jaffas et les tok'ra ne sont pas si différent. chacun sert à sa manière ce en quoi il croit, avec respect et abnégation. Toutefois, elle reste assez exigeante avec les autres comme avec elle même. Keegan, même si elle est une Tok'ra, a toujours pensé librement, et l'a toujours fait savoir. Elle n'a pas hésité à contester des décisions arbitraires, et en a même gagné une réputation de contestataire, et d'insubordonnée, ce qu'en aucun cas elle ne saurait être.

    Duncan quand à lui est quelqu’un qui respire la joie de vivre, au sourire contagieux. Toutefois, s’il n’hésite pas à lancer une pique aux gens qu’il connait, il est naturellement quelqu’un de calme et réservé. Il est apprécié pour sa discrétion, sa loyauté indéfectible, et son refus d’être dans le jugement. Duncan prend les gens comme ils sont, et les accepte avec leurs défauts et leurs différences. Il est aussi quelqu'un sur qui l'on peut compter, une oreille attentive et discrète, une présence rassurante, et un soutien inébranlable. Il sait se plier en quatre pour ses amis, et fera tout pour eux.


    ● Physique:


    Duncan est un homme d’une stature moyenne tout à fait normale, mais fin et athlétique. Il a une carrure plutôt sèche, et au premier coup d'œil, il n’est absolument pas remarquable.
    Son point fort n’est certes pas sa musculature et sa force brute mais plutôt son endurance et ses réflexes, et seul un œil avisé reconnaitrait un corps taillé non pas pour le combat mais pour la résistance, et ces dernières années parmi les Tok’ra ont accentué cette aptitude naturelle qu’il avait déjà acquis auparavant, et cela compensant bien son léger manque de force pure, apanage des militaire dont il n’a absolument pas le profil, ce qui joue en sa faveur lors des misions d’infiltration.
    La première chose que l’on remarque chez Duncan aujourd’hui c’est son sourire et son regard doux. Extérieurement, Duncan est plutôt beau garçon, malgré son âge. Il a un visage harmonieux d’où ressortent ses yeux bleu clairs emplis de douceur. Ses cheveux en bataille blonds foncés qui virent parfois au châtain selon la lumière et l’époque de l’année lui donnent un air rebelle et décontracté et ce petit coté négligé lui donnent une partie de son charme. Il parait sur de lui, avenant.
    Coté vestimentaire, Duncan n’est pas très exigeant. Il porte sans problèmes et sans rechigner les uniformes de l’armée, et en général se contente d’un pantalon de toile ou d’un jean, tant qu’il est confortable et résistant, assorti d’un t-shirt le plus simple possible. Lorsqu’il lui arrive de sortir ou de devoir d’habiller, il sait aussi sortir les chemises impeccables, voir même les costumes qui lui vont parfaitement. Les habits Tok'ra ne l'ont jamais perturbé plus que ça, et il les portait sans problème, d'autant plus qu'il sentait bien que Keegan y était plus à l'aise, déjà assez perturbé de se retrouver dans un corps masculin. De plus, lorsqu'en mission il devait se fondre dans la masse, il n'était guère regardant sur ce qu'il portait, et au contraire s'adaptait parfaitement tout en restant sobre à sa manière habituelle.



▪ QU'AIS-JE FAIT
    ● Histoire:


    Duncan Mc Lane est né à Glasgow, en Ecosse. Son père était un diplomate américain, et sa mère une zoologue écossaise. Il grandit dans les Highlands jusqu'à ses 13 ans, lorsque ses parents l'estiment assez grand. En effet, son père et sa mère aimant voyager décident d'accepter les postes à l'étranger proposé à son père. Duncan passera ainsi deux ans en Jordanie, puis vivra jusqu'à ses 18 ans en Egypte. En Jordanie, il découvre l’Orient, des gens et une culture différente de la sienne. Il grandit parmi les gosses du quartier, suit les cours au consulat, même si il se sent plus proches des gamins de la rue qui l’acceptent malgré qu’il soit étranger. Il apprend leur langue sur le tas, et découvre un autre visage de l’orient. C'est sa mère qui prend en charge la gestion de sa scolarité et elle lui donne des cours, bien qu'il suive en parallèle ceux du consulat. Très doué et avide de savoir, il progresse très rapidement et engrange des connaissances jusqu'à même prendre deux ans d'avance sur les enfants de son age. Il se passionne dès son arrivée pour la culture du pays, mais aussi pour son histoire. Lorsqu’il s’installe en Egypte, il tombe aussi sous le charme du Nil et des temples qui en jalonnent ses rives. Il fait ses études à l’institut archéologique du Caire et se spécialise en égyptologie, tout en étudiant l'ethnologie en parallèle. Il réussit à intégrer l'Ecole du Louvre en France pour y faire son doctorat en égyptologie.
    Une fois son diplôme en poche, il passera deux ans dans le désert entre la Jordanie et la Syrie avec une tribu de bédouins. Il regagnera en 1982 l'Egypte, et s'installe à Louxor, où il travaille missionné par le musée du Caire en compagnie d'une équipe franco-américaine sur le site de Karnak.Il écrit et publie en parallèle de nombreux travaux qui intéressent de nombreux universités américaines. Ses travaux, bien qu'il n'en ait pas conscience font du bruit dans la communauté scientifique. A la fin de sa campagne de fouilles, il est invité à Yale pour une série de conférences. Il acceptera l'offre et passera toute une année à assurer les cours d'égyptologie pour les étudiants avancés et décrochera même un poste pour deux ans. A Yale, il achève un doctorat en ethnologie en parallèle des cours qu'il dispense. Mais les Highlands où il a grandi tout comme les bords du Nil lui manquent et pendant deux ans, il fera sans cesse l'aller retour entre Assouan et la maison où ses parents se sont retirés au nord d'Edimburg. Mais l'aventure, le dépaysement finissent par lui manquer et le travail de recherche comme son poste de conférencier au Caire ne lui suffisent plus et le décès de ses parents le poussent à se vider l'esprit. Victimes d'un accident de voiture. Duncan reprend alors la route, donne des conférences dans les plus prestigieuses universités des Etats Unis.

    2001 marque certainement le premier tournant de la vie de Duncan. Il apprend en février qu'il a un cancer. Ce n'est pas vraiment inattendu, et il savait depuis longtemps que ce risque existait et qu'un jour où l'autre il risquait de déclencher un cancer. Son père avait miraculeusement guéri de deux cancers, et le troisième qu'il développait avant sa mort ne lui aurait laissé aucune chance. Les médecins lui prédisent 8 à 10 mois d'espérance de vie. Il décide de rester chez lui, afin de se fatiguer le moins possible et de recevoir tous les traitements qu'il pourra. Il contacte alors Daniel Jackson pour accepter sa proposition de poste en tant que consultant. Il peut ainsi rester chez lui tout en occupant son esprit. Lorsque Daniel pour la première fois lui rend visite, quelques mois plus tard, il lui apprend qu'il est malade. Daniel lui propose alors de le rejoindre et de participer à un programme de l'USAF, lui promettant qu'il ne le regrettera pas. Duncan accepte et intègre le programme Stargate.
    Il passera plusieurs mois en compagnie des Abydosiens, sera mis au courant de la finalité de ses travaux de traduction, ...
    C'est cette même année qu'il rencontre Keegan pour la première fois. Il venait d'apprendre l'existence des Tok'ra et la possibilité de vivre qu'ils pouvaient lui offrir. Il se montra intéressé, et rencontra de nombreux Tok'ra, vivant parmi eux pendant quelques semaines. Il deviendra l'hôte de Keegan avant la fin de l'année.

    Keegan était l'une des Tok'ra les plus prometteuse, mais aussi une des plus jeunes. Elle a grandi sans jamais connaitre autre chose que la guerre. Espionne hors pair et parfaite infiltrée, elle a passé un peu moins de deux millénaires à se battre pour la cause Tok'ra. Keegan s'est toujours retrouvé dans des hôtes féminines, et si bien qu'elle a finit par s'y habituer et se considérer elle même comme féminine. Lorsqu'elle rencontra Duncan pour la première fois, elle ne pensait pas pouvoir se mêler avec lui, mais sa symbiose se passait mal, et son hôte allait décéder. Il lui en fallait un nouveau. Elle avait immédiatement apprécié le Tau'ri, et sentait qu'il l'appréciait aussi. Au fil des semaines qu'il passait avec eux a étudier leur culture, elle apprit énormément de lui, et comprit que si elle devait prendre un hôte, c'était Duncan avec lequel elle voulait se mêler. Elle savait qu'il allait mourir, et elle ne voulait pas perdre celui qui était devenu en si peu de temps son ami le plus cher. Elle lui demanda de devenir son hôte et il accepta.

    Depuis, Duncan est l'hôte de Keegan. La symbiose se passe à merveille entre ces deux êtres, et Duncan comme Keegan se sont bien trouvés. Ensembles, ils ont accomplis des missions pour les Tok'ra extrêmement importantes, même si elles ont souvent exigées que Duncan soit totalement coupé de sa planète d'. Ainsi, ils n'ont pas pu être présents lors de la rupture de l'alliance entre la Terre et les Tok'ra. Mais si Duncan a accepté cette situation pour Keegan et pour qu'elle reste auprès de son peuple, il n'en est pas pour autant facile pour lui. Il se sent souvent exclus, même si Keegan l'aide à relativiser les choses en lui rappelant qu'elle aussi avait déjà ces problèmes du fait de sa libre pensée, et du fait qu'elle ait toujours agit selon son cœur, gagnant souvent une réputation d'insubordonnée. Dès le début, Keegan et Duncan ont été sur les mêmes longueurs d'ondes, la foi de Duncan mise à part peut être. Depuis leur symbiose, ils opèrent ensembles, dans des missions risqués. L'un comme l'autre ont cherché aux premiers temps de leur symbiose à tester leurs nouvelles capacités, à se rendre utiles, à se dévouer à l'autre, en s'oubliant parfois soi même. Duncan et Keegan ont parfaitement réussi à se fondre l'un en l'autre pour ne former le plus souvent qu'une entité menée par une seule et même volonté. Les combats de l'un sont devenus les combats de l'autre, et aucun des deux ne peut aujourd'hui imaginer perdre l'autre.
    Cette vie aurait du changer avec la chute des Grands Maîtres Goa'uld. Mais cette victoire a laissé un gout amer dans la bouche de Duncan et de Keegan. La victoire s'était faite, mais sans eux, et sans une véritable alliance entre les deux peuples dont ils étaient issus. Et depuis, aucune véritable alliance n'est a l'ordre du jour. Les Tok'ra restent des Tok'ra, et même leur mission achevée, il leur est dur de changer totalement. Duncan et Keegan ont regretté cet état de fait et l'ont fait savoir à plusieurs reprises. Mais tout changea ces dernières semaines : pendant une mission, des rumeurs leur parvinrent. Des jaffas et des goa'ulds auraient été aperçus sur diverses planètes. Des rumeurs, mais assez pour éveiller leurs soupçons. Des semaines d'enquêtes, mais une preuve que les grands maîtres n'étaient pas tous morts. Et pourtant, le Conseil refusa de les croire, les assignant à rester à la base. C'était la goutte d'eau. Duncan et Keegan décidèrent de fuir, sachant qu'ils risquaient le bannissement. et de regagner la Terre. Le SGC devait être prévenu et se tenir sur ses gardes, et Keegan ne supportait plus l'hostilité de son propre peuple envers son hôte et elle même. Elle espère que sur Terre elle saura être acceptée, mêem si elle sait que rien n'est gagné au contraire. Tous deux espèrent surtout qu'ils sauront être écoutés, et qu'ils pourront être utiles.



    ● Précisions:
    Duncan n'a jamais eu de mal à accepter l'idée d'une symbiose, et ne regrette jamais son choix. Keegan quand à elle a eu quelques réticences, mais a choisi Duncan librement. Elle s'était toujours considérée comme féminine de par tous ses précédents hôtes, mais a immédiatement apprécié Duncan. Elle sait qu'elle serait prête à tous les sacrifices qu'il lui demandera de faire.

▪ DERRIÈRE L'ECRAN.
    ● Pseudo&Age: Kellen - 18 ans
    ● Comment avez-vous connu le forum ? Comment le trouvez-vous ?
    J'en suis une des créatrice, forcément, je le trouve pas si mal ^^'
    ● Code du règlement:
    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Duncan McLane & Keegan | Deux esprit pour un même combat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FB] Deux tueurs pour une victime. Mais qui remplira sa mission?
» Deux Propositions pour la diaspora haitienne !
» Préval contre Préval : deux faces pour un visage
» Deux mascottes pour le prix d'une !
» Deux assassins pour une seule cible [PV: Larme Pourpre/Haven Do'orst]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ADMINISTRATION :: Bureau de recrutement :: Fiches validées-
Sauter vers: