Stargate Resurrection est en hiatus, mais revient le 15 mai ! N'oubliez pas de venir vous faire recenser !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Knock, Knock, Knock, guess who's behind that door <r. Sam>

Aller en bas 
AuteurMessage
Rodney M. McKay
Directeur du département Physique et Astrophysique
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 19/02/2011

MessageSujet: Knock, Knock, Knock, guess who's behind that door <r. Sam>   Dim 20 Fév - 18:27


Ce matin en se réveillant, Rodney avait trouvé son lit vide, Jennifer devait avoir eu une urgences à l'infirmerie tandis qu'il dormait encore. Du moins c'est la théorie la plus plausible qu'il parvint à trouver pour expliquer l'absence de la jeune femme à ses côtés. Il n'avait pourtant pas fait de bêtises ces derniers temps, il s'était même montré plus présent et moins occupé à passer son temps dans son labo sur un nouveau projet. Mais bon, il ne chercha pas bien longtemps à connaître la véritable raison pour laquelle Jennifer était partie, il avait bien assez à faire aujourd'hui. Une fois qu'il eut quitter ses quartiers à la base, il se rendit au mess pour prendre un petit déjeuner copieux, comme toujours. Il n'était pas réputé être un goinfre pour rien. Et pour lui le petit déjeuner constituait le repas le plus important de la journée, alors il ne pouvait en aucun cas le sauter quand il pouvait le prendre (car parfois oui, quand il était trop occupé par un projet il lui arrivait de sauter des repas). Une fois rassasié, il quitta le mess pour se rendre à son labo. Mais en constatant qu'il n'avait pas sa tasse de café avec lui, il rebroussa chemin. Une fois qu'il eut arrangé ça, il arriva enfin à son bureau. l'avantage d'être chef d'un département, c'était qu'on avait un bureau à soi. Et donc en principe la tranquillité. Sauf que ces dernières semaines, il se retrouvait souvent perturbé dans son sanctuaire par une jeune scientifique alien. Aussi en pénétrant dans son antre, il pris d'abord garde de voir si elle se trouvait dans les parages ou non avant de s'installer devant son ordinateur, déposant sa tasse de café à portée de main.
Et la matinée passa avant même qu'il ne s'en rende compte. Et il n'avait toujours pas pu voir Jennifer. Il décida donc de se rendre à l'infirmerie, histoire de la voir pour pouvoir lui dire bonjour correctement, mais une fois sur place, pas la moindre trace de la jeune médecin. Etrange. Vraiment étrange. Il demanda alors à l'une des infirmières présentes si elle avait vu le docteur Keller, mais tout ce q'elle pu lui dire c'est qu'elle était là en début de matinée et que depuis elle ne l'avait plus aperçue. Résigné, il quitta les lieux un peu penaud. Plus il cherchait à savoir ce qu'il avait pu faire de mal, moins il lui semblait trouver la réponse. Décidément, il se demandait encore comment une jeune femme telle que Jennifer pouvait lui trouver quelque chose. Il n'était pas vraiment beau, pas du genre à être le type parfait, le petit ami en or. Et une fois de plus, il se sentit idiot et égoïste. Elle pourrait trouver tellement mieux que lui, quelqu'un de son âge par exemple... Du coup, plus vraiment motivé pour retourner travailler à son labo, Rodney décida d'aller faire un tour en surface, histoire de se changer les idées.

Colorado Springs avait comme n'importe quelle ville du Colorado, cet aspect d'une petite ville tranquille, qui bien entendu ne soupçonnait pas une seconde que dans le complexe situé à l'extérieur de la ville contenait une base top secrète qui s'occupait de voyages inter-galactiques et de missions d'explorations de mondes extra-terrestres. Mais aujourd'hui c'est précisément ça qu'il recherchait, la normalité. Le calme. Afin de réfléchir. Et une chose en entrainant une autre, il fini par atterrir devant la maison d'une vieille connaissance. Il n'avait aucune idée de comment il avait fini par arriver là, et d'ailleurs, vu sa veine, elle n'était certainement même pas chez elle. Quoique... Sa voiture était garée dans la rue, il pouvait donc y avoir une chance pour qu'elle soit peut-être quand même là. Il s'avança donc dans la petite allée menant au porche et à sa porte. Mais une fois devant cette dernière, il resta planté là. Incapable de bouger. De quel droit venait-il la déranger comme ça, chez elle de surcroît ? Ok, leur relation c'était nettement améliorer au fil des années, et ils étaient même devenus de bons amis, mais bon, cela ne lui donnait pas le droit pour autant de débarquer chez elle à l'improviste comme ça.
Décidément il était bien loin le temps où Rodney n'aurait pas eu la moindre once d'hésitation. Le temps où il aurait sonné et tapé à sa porte sans même prendre la peine de se demander si elle avait quelque chose de mieux à faire que de l'écouter se plaindre. A croire qu'il avait effectivement bel et bien changé. Il n'était plus le Rodney McKay de ses débuts, arrogant au possible, toujours à se jeter des fleurs et à se croire le plus grand génie que cette terre ai jamais porté. Quelque part, il le pensait toujours, mais dans le passé, jamais il ne se serait sentit aussi démuni qu'en ce moment. Il se dit alors qu'il était parfaitement idiot, et qu'il ferait bien mieux de rentrer à la base et de se terrer dans son labo à bosser. Mais pourtant, il ne voyait pas vraiment à qui d'autre parler de ça. John ? Même s'il était son meilleur ami, il n'était pas vraiment le mieux placé pour le conseiller d'un point de vue sentimentale (bien qu'il fut marié fut un temps). Carson ? Non avec son clône le courant ne passait plus aussi bien qu'avec le "vrai" Carson. Et Teyla avait déjà bien assez à faire avec Torren. En y pensant, à ce petit bout de chou, il se surprit à sourire. Il n'avait jamais aimé les enfants, et ces derniers lui rendait bien, mais bizarrement il éprouvait une profonde affection pour le fils de Teyla qu'il ne s'expliquait pas. Peut-être parce qu'au fil du temps, les membres de l'expédition dont il était proche était devenus une famille pour lui.Il s'éloignait de la porte quand celle-ci s'ouvrit. Il grimaça alors, comme s'il s'était fait prendre la main dans le sac et se retourna donc, prenant un air aussi détaché que possible en voyant la drôle de tête que faisait Sam en le voyant sur le pas de sa porte.

« Oh bonjour Sam, je ne pensais pas que tu étais chez toi, je passais par là et je me suis dit que je pouvais passer dire bonjour. Mais je ne dérange pas plus longtemps. Bonne journée. »

N'importe qui qui connaissait un minimum Rodney savait bien que quelque chose clochait, rien qu'à le voir comme ça, si poli et presque charmant. Son sourire un peu forcé en était le meilleure preuve. Mais qu'est-ce qu'il lui arrivait ces derniers temps franchement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Knock, Knock, Knock, guess who's behind that door <r. Sam>
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» *Knock knock knock* Astrid. *Knock knock knock* Astrid. [Ashtrid]
» Knock Knock ! Guess who's there ?!
» KNOCK ON YOUR DOOR ♣
» Knock, Knock... Who's There ? The Cry of Fear ~ [PV Evidemment]
» WHISSIE (anglais) - try to knock on doors, but first of all, simply avoid mine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LE MONDE :: Colorado Springs :: Résidences privés-
Sauter vers: